Aller en quête de bénédictions dans les mosquées:

« Il y a sept types de personnes que Dieu protégera de Son ombre au Jour où il n’y aura aucune ombre à part la Sienne : un imam juste, un ou une jeune qui a grandi dans l’adoration de Dieu, un homme dont le cœur reste attaché à la mosquée entre le moment où il la quitte et le moment où il y retourne, deux personnes qui s’aiment pour Dieu, celui ou celle qui, lorsqu’il ou elle est seul(e), pense à Dieu et ses yeux se remplissent de larmes, un homme qui refuse les avances d’une belle femme noble en lui disant : « Je crains Dieu », et celui ou celle qui donne en charité de façon si discrète que sa main gauche ignore ce qu’a donné sa main droite. »(Sahih Boukhari, Sahih Mouslim)

« Quand une personne se rend à la mosquée pour prier et invoquer Dieu, Dieu, le Très-Haut, l’accueille avec joie, comme une famille accueille celui des siens qui s’était absenté. »(Ibn Majah, Ibn Khuzaimah et autres.)

« La mosquée est la maison de toute personne pieuse; et Dieu a accordé réconfort et miséricorde à tous ceux qui considèrent la mosquée comme leur maison et leur rendra facile la traversée du pont menant au Paradis. »(At-Tabarani dans al-Kabir.)

« Il y a six lieux ou situations dans lesquels les croyants devraient, selon Dieu, être en sécurité : dans une mosquée, en compagnie d’une personne malade, lors de funérailles, dans sa maison, en compagnie d’un leader juste qu’il soutien et traite avec respect et dans un lieu où les gens sont en jihad. »

Le sentiment agréable que nous ressentons lorsque nous agissons en recherchant la satisfaction de Dieu peut s’obtenir, entre autres, en construisant ou en entretenant des mosquées.  ‘Aisha, l’une des épouses du Prophète, a dit que son mari rappelait régulièrement aux gens que Dieu aime que les mosquées soient construites dans des quartiers résidentiels et qu’elles soient maintenues propres et parfumées . (Abou Dawood, Ibn Majah & At-Tirmidhi.)

Quiconque construit une mosquée en recherchant la satisfaction de Dieu, Dieu lui en construira une similaire au Paradis.( Sahih Boukhari, Sahih Mouslim)